Tout donner comme la pauvre veuve de l’Évangile…

Aujourd’hui, dans le prolongement de nos trois derniers articles sur le thème du ‘don de soi’ (voir ici, et encore ), nous vous proposons une courte méditation sur notre manière de donner et de nous donner. Celle-ci sera basée sur l’extrait de l’Évangile selon Saint Marc proposé ci-après (Mc 12, 44) :

Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie. Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Ce texte nous interroge : que donnons-nous au Seigneur ? Et comment donnons-nous ? Donnons-nous simplement de notre superflu ? Autrement dit, le Seigneur reste-t-il en périphérie de notre vie ? Ou bien savons-nous comme la pauvre veuve donner au Seigneur TOUT ce que nous avons (cf. ici), c’est-à-dire notre temps, nos énergies, notre vie, pour lui, pour sa gloire, pour que son Royaume d’Amour arrive sur la terre, pour mener à bien la mission qu’il nous a confiée ? Car tout ce que nous sommes, tout ce que nous avons, est d’abord et avant tout un cadeau du Seigneur. Alors, le don que nous lui faisons de nous-mêmes est-il total ou partiel ? Y-a-t-il des endroits de notre vie, de notre cœur, que nous gardons jalousement pour nous et qui restent non évangélisés ? Et comment le servons-nous ? Mettons-nous tous nos talents à son service ?

Peut-être tout donner au Seigneur nous fait-il peur (voir ici ou ) ? Mais, quel que soit notre état de vie ou notre vocation, osons ce pas de confiance : abandonnons nos idoles et choisissons Jésus comme notre Sauveur et notre Dieu. Mettons-le au centre de notre vie ! Donnons-lui les rennes de notre cœur ! C’est la clé d’une vie accomplie. C’est la clé de la sainteté et du témoignage fécond. C’est la clé du vrai bonheur dans cette vie et dans l’autre !

« Je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance ! »
Évangile selon Saint Jean (Jn 10, 10).

A propos Vocation Franciscaine

Nous sommes les frères franciscains conventuels de France - Belgique, l'une des trois branches masculines de l'ordre fondé par Saint François d'Assise. Notre vie est axée autour de trois piliers : prière, mission, fraternité. Nous vous accueillons ici sur notre blog dédié à la vocation avec cette salutation de Saint François : 'Que le Seigneur vous donne sa paix!'.
Cet article, publié dans Méditation, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.