Vocation et engagement

Notre société vit des paradoxes. D’un côté, l’on veut être complètement libre, sans engagement. De l’autre, on veut vivre des choses à fond avec des signes concrets.

Lorsque l’on répond à une vocation, on s’engage à dire « oui » à Dieu et aux autres pour et par la Vie. De la même manière que dans le mariage, on dit « oui » dans le bonheur et dans les épreuves. La maturité est là. Si une personne a la capacité d’aller jusqu’au bout de son rêve (de sa vocation), elle saura négocier tous les méandres de la vie. Quand tout va bien, la vie est facile : il n’y a pas d’effort, tout roule, tout est simple et clair… Quand les choses vont mal, la tentation de la démission nous guette : c’est trop dur, on est trop nul, c’est impossible… Pourtant, l’engagement se vérifie dans la volonté d’aller jusqu’au bout sans se décourager. La fidélité est liée à l’engagement. Même si, actuellement, elle n’est pas très à la mode, sans elle, la vie est dure. Fidélité et confiance vont ensemble. Nous faisons confiance à notre médecin, à notre notaire, à notre coach, … sans la confiance, la vie devient un enfer. Pouvez-vous imaginer une vie bâtie sur la méfiance ?

Nous sommes souvent tentés de nous plaindre : la société va mal, la guerre sévit dans de nombreux pays, il y a trop de violence, trop de gens malheureux, trop d’injustice, … Mais, en fait, nous sommes-nous jamais demandé ce que nous pourrions faire pour changer le monde ? Il ne faut pas attendre que les autres ou les puissants le fassent pour nous. Nous pouvons nous-mêmes nous engager pour transfigurer le monde là où nous sommes. Notre vocation nous engage à illuminer le monde avec l’Amour de Dieu dans notre quotidien. Il est vrai que notre société nous forme (ou nous déforme ?) à la réussite professionnelle, mais qui nous forme à la vie ? Qui nous aide à vivre dans la joie notre vie ? Qui nous aide à combler le vide existentiel ? Qui donne de son temps et de ses capacités pour soutenir les autres ? Qui s’engage à aimer ? Bien sûr, nous parlons ici de l’Amour vrai, pas « d’amour, gloire et beauté »… S’engager pour une vie de qualité est un bonheur. Des hommes et des femmes, des jeunes en particulier, attendent de trouver sur le chemin des personnes consacrées qui ne jugent pas, ne condamnent pas mais éclairent et orientent des vies vers le Bien.

Nous sommes certains que beaucoup de jeunes veulent s’engager pour une vie meilleure, pour un monde meilleur. Jésus l’a fait, Saint François aussi. Le XXIe siècle attend des jeunes engagés pour le bonheur des autres. Dire « oui » à l’Amour de Dieu est un engagement sacré.

Pourquoi ne pas goûter à cette aventure ?

Jésus se mit à les instruire : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? […] Vous êtes la lumière du monde. […] Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. »
Mt 5, 13 – 15.

A propos Vocation Franciscaine

Nous sommes les frères franciscains conventuels de France - Belgique, l'une des trois branches masculines de l'ordre fondé par Saint François d'Assise. Notre vie est axée autour de trois piliers : prière, mission, fraternité. Nous vous accueillons ici sur notre blog dédié à la vocation avec cette salutation de Saint François : 'Que le Seigneur vous donne sa paix!'.
Cet article, publié dans Méditation, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vocation et engagement

  1. Ping : Tout donner comme la pauvre veuve de l’Évangile… | Vocation Franciscaine:   « Viens! Suis-Moi! »

Les commentaires sont fermés.