Tu nous as choisis pour servir en ta présence : une « méditation-prière »

Peut-être cette phrase ne vous évoque-t-elle rien ? Ou peut-être, si vous participez régulièrement à la messe, vous rappelle-t-elle une phrase que dit le prêtre pendant la prière eucharistique qui suit la consécration, juste après l’anamnèse. Cette phrase, rappelée ci-dessous, sera à la base de notre ‘méditation-prière’ d’aujourd’hui :

Nous te rendons grâce car tu nous as choisis pour servir en ta présence. Prière eucharistique numéro 2.

Servir en ta présence… comme cette expression est belle et lourde de sens… Elle m’interroge :

Sous le regard de qui est-ce-que je vis ? Sous le regard de qui est-ce que je travaille ? Mes idoles ? Moi-même ? Les autres ? Ma famille, mes amis, mes collègues, mon groupe ? Le Seigneur ?

Ta Parole m’encourage. Elle me dit :

Marche en ma présence et sois parfait ! (Gn, 17, 1)
Demeurez dans mon amour ! (Jn 15, 9)

Alors je me mets sous ton regard d’amour et je me demande :

Qu’est-ce-qui est le moteur de ma vie ? Qu’est-ce-qui lui donne un sens ? Toi, Seigneur ? Ou des idoles : l’argent, la réussite sociale, le confort, etc… ? Et qu’est-ce-qui guide ma vie? Ton Saint Esprit? Ou encore des idoles comme le regard des autres par exemple ?

Maintenant, comme l’enfant prodigue (Lc 15, 17), je rentre en moi-même et je me souviens. Tu as dit : ‘Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin‘ (Ap, 22, 13) et encore ‘Je suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père sans passer par moi (Jn 14, 6)’. Alors, mon cœur s’ouvre et je comprends : je viens vers toi, Père. Le sens de ma vie, l’aboutissement de ma vie, c’est toi. Et avec Saint Pierre, je m’exclame : ‘A qui d’autre que toi pourrais-je aller? C’est toi qui as les paroles de vie éternelle‘ (Jn 6, 68). En écho, tu me réponds, caché dans ta Parole :

« Écoute, Israël, le Seigneur ton Dieu est l’Unique : tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ton prochain comme toi-même. » (Dt 6, 4 – 5)

Cela m’interroge à nouveau :

Quel est le motif, l’intention qui guide mes actions? L’amour et donc ton Saint Esprit ? L’esprit du monde ? Les idoles ?

Je contemple maintenant Jésus : un homme qui vivait parfaitement tourné vers le Père, sous le regard du Père. Jésus est l’homme accompli : il demeure à tout instant dans son amour. Il n’oublie jamais sa présence. Il est toujours à l’écoute du Père. Il fait les œuvres que le Père lui souffle dans le Saint Esprit, cette circulation d’amour. Et moi ?

Suis-je conscient que toi, Seigneur, tu es toujours présent, que je te voie ou pas, que je te sente ou pas ? Ai-je conscience que tu es toujours là pour moi, avec moi ? Que tu es ‘Emmanuel’, c’est-à-dire ‘Dieu avec moi’, quoi qu’il se passe et quoi qu’il advienne ?

Ta Parole encore me l’assure :

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 20)
« Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité. […] Je ne vous laisserai pas orphelins. » (Jn 14, 16-17)

Alors je ne suis pas orphelin(e) ! Tu es mon Père. Tu m’as choisi(e), tu m’as appelé(e) dès le sein de ma mère. Tu as posé ton regard d’amour sur moi et tu m’as dit : « Vis ! » (Ez 16, 6). Tu m’as dit « Ne crains pas ! » (Is 43, 1). Tu m’as dit comme à Saint Pierre : « Avance au large » (Lc 5, 4). Tu m’as dit : « Tu es mon fils bien aimé, en toi j’ai mis tout mon amour » (Mc 1, 11). Mon cœur se dilate : je comprends que je ne suis pas né(e) d’une ‘volonté charnelle’ mais parce que tu m’as voulu(e), tu m’as désiré(e) dès avant le sein de ma mère. J’étais dans ta pensée de toute éternité. Et tu as un projet d’amour et de bonheur pour moi. Ma vie prend tout son sens en toi, sous ton regard d’amour. Renverse mes idoles, tout ce qui m’empêche de répondre à ton appel. Qu’avec le prêtre je puisse dire en débordant de reconnaissance : ‘Nous te rendons grâce, car tu nous as choisi(e)s pour servir en ta présence !‘ Que je puisse, comme Marie le jour de la Visitation, exulter en disant mon propre ‘Magnificat‘! Montre-moi ma vocation et ma mission. Que je marche en ta présence, poussé(e) par le souffle de vie et d’amour de ton Saint Esprit !

La racine du péché et du malheur, c’est l’oubli (cf. Dt 8) : l’oubli de qui je suis, d’où je viens, vers qui je vais, et surtout de qui tu es, Seigneur. Oui, écoute, Israël ! N’oublie pas ce Dieu qui t’a fait sortir d’Égypte ‘à main forte et bras étendu‘ (Dt 5, 15). N’oublie pas les merveilles de Dieu dans ta vie : des plus petites aux plus grandes… écoute, vis, aime, et n’oublie pas !

« Écoutez et vous vivrez ! » (Is 55, 3)

A propos ofmconvnarbonne

Nous sommes les frères franciscains conventuels de Narbonne. Franciscains renvoie à notre fondateur, Saint François d'Assise. Conventuels désigne les frères qui vivent dans des couvents. Nous sommes présents à Narbonne depuis le 13e siècle. Aujourd’hui, en fraternité, nous voulons vivre l’Évangile et le communiquer avec passion à nos contemporains.
Cet article, publié dans Méditation, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.