La vocation : et si nous osions prendre l’appel ?

En ce début d’année, la Parole de Dieu, entendue en ce 3e dimanche du temps ordinaire (voir ici), nous conduit encore à méditer sur la vocation et la mission qui étaient déjà au cœur de nos derniers billets. La première lecture nous présente Jonas, un homme qui a mis du temps à accepter sa vocation de prophète et sa mission : évangéliser Ninive, une grande ville païenne, qui se convertira d’ailleurs devant sa prédication. Dans l’Évangile, Jésus commence sa vie publique avec un appel fort à la conversion qui s’adresse à tous et l’appel particulier des premiers apôtres. Nous pouvons tirer deux enseignements de ce texte :

  • D’abord, lorsque le Seigneur appelle, il vient nous chercher dans notre vie quotidienne : Pierre et les apôtres étaient dans leur barque, faisant leur métier de pêcheur. De même, le jeune David a été oint roi d’Israël alors qu’il gardait le troupeau de son père. Et nous alors ? Comme pour eux, le Seigneur passe dans notre vie quotidienne. Sommes-nous attentifs à son appel ?
  • Ensuite, le Seigneur ne réalise pas son plan d’amour pour toute l’humanité seul. Il appelle l’homme pour y participer. Nous avons donc tous une place à tenir, une mission à remplir, qui nous est propre et que personne ne peut réaliser à notre place. Aucune vie n’est inutile… En avons-nous réellement conscience ? Sommes-nous prêts à occuper cette place que le Seigneur nous a préparée depuis toute éternité ?

« Le temps est court » dit Saint Paul dans la 2e lecture et « les temps sont accomplis » annonce Jésus dans l’Évangile. Il est urgent de nous convertir, urgent de discerner notre vocation et de répondre à l’appel du Seigneur !

Vous hésitez ? Vous voulez découvrir le projet d’amour que le Seigneur a pour vous ? Cliquez ici et contactez-nous !

Pour conclure cette méditation, nous relayons cette vidéo humoristique du diocèse de Créteil où un jeune répond à un appel et discerne sa vocation avec … un conseiller du pôle emploi !

 

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.
Psaume 24 (25)

A propos ofmconvnarbonne

Nous sommes les frères franciscains conventuels de Narbonne. Franciscains renvoie à notre fondateur, Saint François d'Assise. Conventuels désigne les frères qui vivent dans des couvents. Nous sommes présents à Narbonne depuis le 13e siècle. Aujourd’hui, en fraternité, nous voulons vivre l’Évangile et le communiquer avec passion à nos contemporains.
Cet article, publié dans Méditation, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.