A la rencontre du Saint Esprit!

pape-françois-portrait-ciric-M.Migliorato_1Il y a quelques jours, nous avons médité sur l’amour, le cœur de toute vocation chrétienne, à partir d’une homélie du Pape François. Aujourd’hui, en prélude à la fête de Pentecôte que nous célébrerons demain, nous vous amenons à la rencontre de l’Esprit Saint, toujours avec l’aide du Saint Père. Il a en effet axé son homélie du 9 mai sur « la troisième personne de la Trinité ».  Le texte intégral de cette homélie est accessible ici.

Mais qui est donc le Saint Esprit ?

Pour répondre à cette question, le Saint Père a médité ce passage tiré des Actes des Apôtres (Ac. 19, 1 – 8) :

Paul rencontre à Éphèse des disciples qui croyaient en Jésus et leur pose cette question : « Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’Esprit Saint ? ». Et eux, après s’être regardés un peu étonnés, lui ont répondu : « Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y avait un Esprit Saint ! ».

Pour le pape, la conclusion est simple : « Ils croyaient en Jésus, c’était de bons disciples, mais ils n’avaient même pas entendu dire que l’Esprit Saint existait. […] Et aujourd’hui aussi, il se passe la même chose : la majorité des chrétiens sait peu ou rien de l’Esprit Saint ». Le Saint Père va alors proposer une véritable catéchèse cet « illustre inconnu » :

holy_spirit_as_dove_detail« L’Esprit Saint est celui qui fait avancer l’Église ; c’est celui qui travaille dans l’Église, dans nos cœurs ; c’est celui qui fait de chaque chrétien une personne différente de l’autre, mais de nous tous ensemble, il fait l’unité. Donc, l’Esprit Saint « est celui qui mène de l’avant, qui ouvre grandes les portes et qui t’envoie témoigner de Jésus. […] Il est celui qui est en nous et qui nous enseigne à regarder le Père et à lui dire : “Père”. Et ainsi, « il nous libère de cette condition d’orphelins dans laquelle l’esprit du monde veut nous conduire ».

Notre vie : avec ou sans l’Esprit Saint ?

Le Pape François explique que, sans l’Esprit Saint, « la foi se réduit à la morale », alors que  « la vie chrétienne n’est pas une éthique: c’est une rencontre avec Jésus Christ ! ». Et « celui qui me conduit à cette rencontre avec Jésus Christ est précisément l’Esprit Saint ». Nous ne devons donc pas garder dans notre vie « le Saint Esprit comme un prisonnier de luxe ». Au contraire, nous devons « nous laisser pousser » pour devenir des « chrétiens réels » et non pas des « chrétiens virtuels ou de salon ». Le pape a alors proposé un examen de conscience que nous pouvons faire nôtre pour nous préparer à la Pentecôte :

« M’a-t-il enseigné la voie de la liberté ? L’ai-je apprise de lui ? Mais quelle liberté ? L’Esprit Saint, qui est en moi, me pousse à aller dehors : ai-je peur? Comment est mon courage, celui que me donne l’Esprit Saint, pour sortir de moi-même, pour témoigner de Jésus ? Comment est ma patience dans les épreuves ? Car l’Esprit Saint donne aussi la patience ».

Nous vous souhaitons une bonne méditation !


Ouvrez votre cœur !

pentecote_1

 Le Saint Esprit arrive !

A propos ofmconvnarbonne

Nous sommes les frères franciscains conventuels de Narbonne. Franciscains renvoie à notre fondateur, Saint François d'Assise. Conventuels désigne les frères qui vivent dans des couvents. Nous sommes présents à Narbonne depuis le 13e siècle. Aujourd’hui, en fraternité, nous voulons vivre l’Évangile et le communiquer avec passion à nos contemporains.
Cet article, publié dans Méditation, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.