Message du ministre général pour Pâques : Être signe d’espérance

Fr. Carlos Trovarelli.

Pour terminer l’Octave de Pâques et célébrer la fête de la Miséricorde, nous vous proposons notre traduction du message que fr. Carlos Trovarelli, notre ministre général, a adressé à tous les frères à l’occasion de Pâques. Vous trouverez le message en Italien, Anglais, Espagnol et Polonais en suivant ce lien. Un message qui nous rappelle que notre vocation de frère franciscain a une dimension pascale : proclamer la vie en étant des témoins actifs de l’espérance et de l’amour du Père manifesté en Jésus Christ. Nous vous souhaitons une bonne lecture!

Chers frères,

j’ai toujours été frappé par l’expression utilisée par l’ange assis sur la pierre qui scellait le tombeau du Christ. S’adressant à Marie-Madeleine et l’autre Marie, il dit : « Il n’est pas ici. Il est ressuscité » (Mt 28, 6a). Je suis marqué par la manière dont l’évangéliste s’est exprimé, passant brutalement d’un petit ‘il n’est pas ici‘ à un solennel ‘il est ressuscité‘.

Cette expression ne se réduit pas à une simple description d’un état de fait ou à une indication permettant de localiser le corps de Jésus Crucifié. Il s’agit plutôt d’une proclamation : l’ange proclame l’avènement de la nouvelle création, l’avènement de la victoire finale. C’est l’affirmation définitive de la volonté de salut du Père et de la rédemption accomplie à travers le sacrifice du Fils.

Cependant – permettez-moi d’insister sur ce point – les paroles de l’ange débutent avec une affirmation ‘faible’ : ‘Il n’est pas ici‘. L’ange, assis tranquillement sur la pierre à la manière d’un travailleur faisant sa pause, proclame d’une manière simple, sereine et ‘non intrusive’ l’issue heureuse de l’itinéraire de Pâques (passion, mort et résurrection).

Pour moi, ce ‘style’ s’inscrit directement dans le prolongement de l’attitude adoptée par Jésus de Nazareth pendant son ministère : il a utilisé des paroles discrètes, des gestes simples et une présence sereine pleine d’autorité pour transmettre au monde la grandeur de la Bonne Nouvelle, la justice et la paix de l’Évangile ainsi que la générosité de l’amour miséricordieux du Père.

J’espère que, durant ces fêtes de Pâques – qui sont marquées partout dans le monde par la faiblesse, la maladie, la pauvreté, l’incertitude, l’injustice, le manque d’immunité – que nous, Franciscains, serons des signes crédibles d’espérance, d’une manière pacifique, sans trop de paroles, avec des gestes discrets peut-être mais surtout avec un amour actif et déterminé. C’est seulement de cette manière que nous serons des instruments de l’amour du Père qui, dans le Christ, fait toutes choses nouvelles.

« Le Pouvoir sanctifiant de cette Nuit chasse les crimes et lave les fautes, rend l’innocence aux coupables et l’allégresse aux affligés, dissipe la haine, dispose à l’amitié et soumet toute puissance. » – Annonce de la Pâques (veillée pascale).

Frère Carlos A. TROVARELLI
Ministre Général

Que notre vie soit pascale !

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :