Allocution de fr. Carlos Trovarelli au Pape François

Vous trouvez ci-dessous notre traduction du discours de notre ministre général, fr. Carlos Trovarelli, en présence du Saint Père à la fin de notre chapitre général 2019. Le texte d’origine est accessible en Anglais ici.

Très Saint Père,

au nom de tous les frères présents ici, je vous remercie de nous recevoir en audience privée ce matin à la fin de notre 202e chapitre général ordinaire qui a débuté à Assise le 18 mai. Comme Saint François avec ses compagnons, nous venons aussi au Siège de Pierre pour affirmer notre foi et confirmer notre service au Christ et à son Église et vous demander votre bénédiction : pour moi-même, nouveau ministre général et 120e successeur de Saint François, pour le définitoire général qui collabore avec moi au service de l’ordre, pour les frères membres du chapitre et enfin pour tout l’ordre.

Nous ne pouvons pas cacher ce que nous ressentons lorsque nous nous trouvons devant le « Seigneur Pape » comme François d’Assise aimait à appeler le Saint Père. En plus de notre dévotion, nous ressentons une immense joie et une grande proximité à votre égard, puisque nous nous trouvons devant une personne qui est à la fois le Saint Père et François. Durant notre chapitre, nous sommes revenus sur la vie de notre ordre ces dernières années. Il y a de nombreuses raisons d’espérer. Nous avons la garde des lieux franciscain, antonien et kolbien. Nous avons de nombreuses vocations dans certains pays du sud, des activités dans la nouvelle évangélisation des rues et dans les médias, ainsi que de nombreuses missions ad gentes. Nous avons une solidarité des ressources à l’intérieur de l’ordre, de nombreuses activités charitables pour les plus marginalisés. Nous avons ouvert un dialogue avec nos frères musulmans à l’occasion du 800e anniversaire de la rencontre entre Saint François et le sultan. Nous avons aussi des projets éco-durables dans de nombreuses juridictions. Enfin, nous voyons des frères et des laïcs qui appartiennent à la famille franciscaine élevés à l’honneur des autels grâce à votre consentement.

Nous sommes aussi conscients de nos faiblesses que vous connaissez bien. Pourtant nous sommes remplis d’espérance parce que le chapitre a abordé les défis qui en découlent : persévérer dans notre vocation et notre travail ; maintenir une qualité d’évangélisation de notre style de vie ; créer une relation adéquate avec les médias sociaux pour répondre à la souffrance et au cri du monde. De plus, nous avons déjà confirmé quelques défis concrets tels que la création d’une université franciscaine à Rome, que vous désirez profondément, comme un signe d’unité entre les familles franciscaines.

Saint Père, je conclus en demandant votre parole de confirmation et d’encouragement pour cette grande fraternité, constituée des ministres provinciaux, custodes et délégués venant du monde entier. Je vous assure que nous n’oublierons pas de prier pour vous, demandant l’intercession de Saint François pour votre ministère de Père et de Pasteur.

Enfin, permettez-moi de vous exprimer notre gratitude pour nous avoir reçus en audience. Je vous exprime également ma profonde reconnaissance pour le style et l’exemple de vie que vous nous donnez.

Paix et tout bien, votre sainteté. Que le Seigneur vous protège toujours.

Fr. Carlos Trovarelli.