Profession simple de nos quatre novices aujourd’hui à Assise !

Nos quatre novices français : de gauche à droite : fr. Raphaël, fr. Charles-Eric, fr. Clément, fr. Gabriel.

Comme nous vous l’avions annoncé ici, nos quatre novices ont fait leur profession simple ce samedi 17 juillet dans la basilique Saint François à Assise. C’est entre les mains de notre ministre général, fr. Carlos Trovarelli et en présence de notre custode provincial fr. Jean-François-Marie, que fr. Charles-Eric, fr. Clément, fr. Gabriel et fr. Raphaël, ont prononcé leurs vœux. Ils se sont ainsi engagés pour trois ans dans notre ordre religieux, mettant ainsi leurs pas dans ceux de Saint François. Ils vont maintenant quitter Assise pour rejoindre Padoue et le post-noviciat où ils continueront leur formation avec d’autres jeunes frères.

Il s’agit d’une grande joie pour notre famille franciscaine que nous sommes très heureux de partager avec vous. Vous pouvez d’ailleurs revivre ci-après en vidéo l’instant solennel de l’engagement de nos ‘néo-profès’. Quelques photos sont également disponibles. L’intégralité de la cérémonie est accessible en suivant ce lien. Nous rendons grâce au Seigneur qui, comme le disait Saint François, nous donne des frères. Nous leur souhaitons bonne route et les portons dans notre prière !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« S’il y en a qui veulent accepter cette vie et viennent à nos frères, que ceux-ci les envoient à leurs ministres provinciaux, à qui seuls et non à d’autres soit concédée la permission de recevoir des frères. Que les ministres les examinent soigneusement sur la foi catholique et sur les sacrements de l’Église. Et s’ils croient tout cela et veulent le confesser fidèlement et l’observer fermement jusqu’à la fin, et s’ils n’ont pas d’épouse, […] qu’ils leur disent la parole du saint évangile, d’aller et de vendre tous leurs biens et de s’appliquer à les distribuer aux pauvres. […] Après cela, qu’on leur concède l’habit de probation, c’est-à-dire deux tuniques sans capuce et une ceinture et des braies et un chaperon jusqu’à la ceinture, à moins que quelquefois, à ces mêmes ministres, autre chose ne semble bon selon Dieu. A la fin de l’année de probation, qu’ils soient reçus à l’obéissance, promettant de toujours observer cette vie et cette règle. » Extrait de la règle de St François (2 Reg 2).

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :