Paul et Barnabé, deux vocations complémentaires

En ce dernier dimanche avant l’Ascension, nous vous amenons à la rencontre de Paul et Barnabé, deux hommes très présent dans le temps pascal. Deux apôtres infatigables, remplis du Saint Esprit, dont les vocations sont complémentaires.

Paul est l’apôtre des nations. Nous connaissons bien son parcours vocationnel : rempli d’abord du feu de la colère, il persécute et tue les chrétiens, puis se convertit et abandonne ce qu’il pensait être la foi mais qui n’était en réalité que de l’idéologie. Il commence alors une mission nouvelle dans le feu de l’Esprit et annonce le Christ. Paul, un homme de conviction, solide et sûr de lui, est souvent accompagné dans ses missions par d’autres disciples parmi lesquels figure Barnabé dont le nom signifie « l’homme du réconfort » (cf. Ac 4, 36). Un nom fort intéressant car il éclaire le sens de sa vocation.

Paul et Barnabé vivent ensemble la mission, chacun avec son identité et son charisme. Au chapitre 15 des Actes des Apôtres, ils se séparent : ils ont des avis différents et chacun choisit sa voie sans provoquer de fracture.

Paul est l’homme qui rassure, stimule et provoque pour avancer dans la foi et ne pas stagner sur le chemin. Il est dans la « pro-vocation », il ne veut pas de ‘chrétien mou’. Par son exemple, il pousse à l’audace et au courage.
♦ Barnabé est l’homme du réconfort,
celui qui, par son style et sa personnalité, va apporter à la communauté des chrétiens la consolation, la joie, la confiance.

Dans la vie de l’Église, nous avons besoin de ces deux vocations : celle de Paul et celle de Barnabé.

Avec Paul seul, certains pourraient se décourager par le besoin d’exigence et par la mobilisation de la foi et de la volonté.
Avec Barnabé seul, certains pourraient s’installer dans le confort et la consolation sans trop avancer.

Dans toute vocation, il faut le sel et le miel ! Paul et Barnabé nous encouragent à mener une vie vocationnelle sereine. Nous trouverons toujours sur notre parcours une main forte pour nous pousser et une main douce pour nous relever. Laissons-nous guider par ceux qui ont bâti notre Église. Le Seigneur suscite encore aujourd’hui des vocations ‘à la Paul‘ et d’autres ‘à la Barnabé‘. Les deux sont précieuses pour notre famille !

♦ Tu es plus Paul ? Vas-y !
♦ Tu es plus Barnabé ? Vas-y !

Avec tes dons et tes qualités,
tu contribueras à construire une Église plus fidèle !

Bonne route avec le Saint Esprit !


Et sur votre route, si vous avez quelques instants, nous vous proposons une halte sur le site ‘Vocazione Francescana’ que nos frères italiens viennent de rénover et de mettre en ligne ! Ils seront heureux de vous y accueillir pour découvrir notre vocation dans la langue de Saint François !

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :