De Saint Damien à Notre Dame…

« Va, François, et répare mon Église, qui, tu le vois, tombe en ruines ! »

Ces paroles du Christ en croix s’adressent à Saint François, alors qu’il était en prière dans la petite chapelle en ruines de Saint Damien, tout près d’Assise. Ces paroles résonnent étrangement à nos oreilles de frères franciscains, alors même que Notre Dame de Paris vient d’être ravagée par un terrible incendie. Comme un symbole de l’Église de France dévastée dernièrement par des scandales horribles.

Alors il nous semble entendre à quelques siècles d’intervalle la voix de Jésus Crucifié descendre de cette grande croix restée intacte à l’intérieur de la cathédrale et nous dire :

« Va et répare mon Église de France qui, tu le vois, tombe en ruines. »

Et si, comme Saint François, nous nous mettions en route? Au départ, François d’Assise n’avait pas tout compris de l’appel qu’il avait reçu et il a commencé simplement par rebâtir Saint Damien. Ce n’est que plus tard qu’il a mieux perçu sa mission et il a réparé l’Église universelle qui était – déjà à cette époque – en proie à de nombreux scandales. Face à l’incohérence de vie de certains membres du clergé, sa réponse à l’appel du Seigneur a été simple, radicale et limpide : il a proposé un retour aux sources, un retour à l’Évangile « brut, sans édulcorant ni conservateur » pourrait-on dire. « Notre règle est celle-ci », dira-t-il :

« Observer le Saint Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ, en vivant dans l’obéissance, sans rien en propre et dans la chasteté ».

Ainsi, pauvreté, humilité, minorité, fraternité avec tous, simplicité, « réparation » de la paix, restauration de vies brisées, sont au cœur de notre charisme et de notre spiritualité franciscaine.

L’incendie qui s’est déclaré dans la cathédrale Notre Dame ne l’a pas totalement détruite : sa structure a été préservée, ses principaux trésors sauvés, et même de premiers appels (et de premiers fonds) se lèvent pour la rebâtir « encore plus belle qu’avant ». L’espérance déjà renaît… Ami lecteur, le Christ nous appelle à reconstruire son Église. Peut-être comme Saint François pouvons-nous commencer par Notre Dame :-), c’est-à-dire par ce que nous comprenons que le Seigneur attend de nous à cet instant ? Et Notre Dame conduisant toujours à son Fils, celui-ci saura bien nous révéler notre vocation et le projet d’amour qu’il a posé sur notre vie de toute éternité.

En ce Jeudi Saint, jour de l’institution de l’Eucharistie, à l’aube de ce Triduum Pascal si particulier, nous rendons grâce pour notre vocation de frère franciscain, et notre vocation sacerdotale pour ceux d’entre nous qui sont prêtres. Que le Seigneur nous donne à tous et à chacun la grâce de réparer son Église et notre société, là où il nous a placés. Que Notre Dame ouvre nos chemins !


Nous vous souhaitons un …


 

A propos Vocation Franciscaine

Nous sommes les frères franciscains conventuels de France - Belgique, l'une des trois branches masculines de l'ordre fondé par Saint François d'Assise. Notre vie est axée autour de trois piliers : prière, mission, fraternité. Nous vous accueillons ici sur notre blog dédié à la vocation avec cette salutation de Saint François : 'Que le Seigneur vous donne sa paix!'.
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.